Chândogya Upanishad

Les Upanishad vol. 22. Texte, traduction et notes par

Auteur : HAYOT (Fernand)
Collection : Les Upanishad
Volume : 22
ISBN : 978-2-7200-1102-3
Prix : 18 €

Description

Les Upanishad, texte et traduction sous la direction de L. Renou.
176 pages dont 44 de texte sanskrit en devanagari.
Dimensions : 13,50 x 21,10 x 1 cm
Poids : 219
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1996
Réimpression : 2016
Reliure : in-8° broché
Pages : 176
Traduit par : Fernand Hayot
Traduit du : sanskrit

Commentaire

Les Upanishads, dont douze ou treize en particulier terminent les Védas, contiennent des écritures philosophiques et métaphysiques traitant de la nature et du rapport de l'âme (atman) à l'esprit suprême Brahman. Le canon Muktika recense 108 Upanishads dont la composition s'étale de -800 à 1300 de notre ère. On distingue traditionnellement douze Upanishads majeures ou principales et quatre-vingt seize Upanishads mineures réparties en six catégories.
Les Upanisads anciennes, qui sont une douzaine, ont été élaborées au VIème siècle avant notre ère et dans les siècles antérieurs. Cette période correspond à la fin de l'époque védique, quand l'importance attachée aux dieux védiques et au sacrifice diminue, et la réflexion religieuse se porte sur la connaissance de brahman, essence transcendante, infinie, et son identification avec âtman, le soi. Le VIème siècle est l'époque de l'émergence du jainisme et du bouddhisme, une période de spéculation intense, où la discussion porte moins sur les actes associés au sacrifice que sur la connaissance authentique, mystique de la réalité ultime. Il est clair d'autre part - la Chândogya Upanisad le montre - que la discussion n'est pas restreinte au cercle des brahmanes, mais qu'elle s'étend à la classe princière.
La Chândogya est considérée être l'une des Upanisads les plus anciennes.

Commentaire

La Chândogya Upanisad a huit chapitres, divisés en sections, qui forment les huit derniers chapitres (sur dix) de la Chândogya-Brâhmana. Le nom de "chândogya" réfère simplement au chandoga, chanteur d'hymnes, chanteur du Sâmaveda. La Chândogya Upanisad est en effet rattachée au Sâmaveda. Le Sâmaveda contient les textes de vers à chanter lors des sacrifices, vers qui se trouvent dans le Rgveda.
Le chanteur des sâman, lors des sacrifices du Soma, est l'udgâtr, un des quatre prêtres principaux. Les autres sont l'adhvaryu, qui exécute les tâches du sacrifice, le hotr, qui récite les vers du Rgveda, et le prêtre brahman qui surveille le sacrifice. Chacun de ces prêtres a trois assistants. Les assistants de l'udgâtr dont il est question dans la Chândogya Upanisad sont le prastotr et le pratihartr, qui chantent respectivement le prastâva, hymne d'introduction qui précède l'udgîtha, chant à haute voix de l'udgâtr, et le pratihâra, qui suit l'udgîtha et qui est la réponse.