Phéniciens d'Orient et d'Occident. Mélanges Josette Elayi.

Auteur : LEMAIRE (A.)
Collection : Cahier de l'Institut du Proche-Orient Ancien
Volume : 2
ISBN : 978-2-7200-1162-7
Prix : 40 €

Description

Avec la collaboration de B. DUFOUR et F. PFITZMANN
Dimensions : 16 x 24 x 3,6 cm
Poids : 1041 g
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 2014
Reliure : in-8° broché
Pages : 4+VI-654

Commentaire

Créée en 2008, la collection Cahiers de l'Institut du Proche-Orient ancien du Collège de France est dirigée par les professeurs Jean-Marie Durand (chaire d'Assyriologie) et Thomas Römer (chaire des Milieux bibliques) du Collège de France. Elle a pour objectif de publier les travaux collectifs de l'Institut du Proche-Orient ancien, et notamment les actes des colloques orientalistes annuels organisés conjointement au Collège de France par l'Institut du Proche-Orient ancien, la Société Asiatique et l'UMR 7192 du CNRS. Elle accueillera aussi des monographies produites par les chercheurs de l'Institut du Proche-Orient ancien et de l'UMR 7192.

Pendant longtemps, les Phéniciens, réputés pour leur alphabet, apparaissaient presque comme un peuple sans histoire et sans culture écrite. Aucune œuvre littéraire phénicienne ne nous avait été transmise dans sa langue originale et seuls quelques fragments de leur tradition mythologique et historique étaient inclus dans la tradition littéraire grecque. Les études sur les Phéniciens se brisaient souvent sur deux écueils : le « bibliocentrisme » et l'« hellénocentrisme » et faisaient parfois une large place à l'imagination et au roman. Depuis une quarantaine d'années, les recherches sur la civilisation phénico-punique se sont organisées : multiplication des fouilles archéologiques, nouvelles découvertes épigraphiques et archéologiques, nombreux articles et monographies, nombreuses expositions... ont éclairé de nombreux pans de cette civilisation et révélé l'originalité de cette civilisation qui a joué un rôle primordial dans le commerce et la diffusion de l'écriture alphabétique et de diverses techniques dans tout le bassin méditerranéen et même au-delà. C'est dans ce contexte international que se situe l'activité scientifique de Josette ELAYI, principalement axée sur les Phéniciens d'Orient et d'Occident. Ses recherches ont surtout porté sur deux domaines où ses travaux représentent des progrès particulièrement significatifs : la numismatique et l'époque perse. Elle a ainsi totalement renouvelé notre connaissance des monnaies phéniciennes. Sa synthèse sur les Trésors de monnaies phéniciennes et ses corpus des monnaies de Sidon, Tyr et Byblos sont maintenant des références incontournables : elle y associe les aspects les plus techniques de la numismatique à une interprétation historique d'ensemble. Il a donc paru tout naturel de rassembler en son honneur, dans un volume consacré aux Phéniciens d'Orient et d'Occident, diverses contributions scientifiques qui reflètent les divers aspects de la recherche actuelle sur les Phéniciens : depuis la Mésopotamie jusqu'à l'Atlantique, du IIIe millénaire jusqu'à l'époque hellénistique, ces 45 contributions concernent la numismatique, la philologie, la critique littéraire et historique, l'épigraphie, l'archéologie… et reflètent l'importance des recherches actuelles sur la civilisation phénico-punique autour de la mer Méditerranée.

Compte rendu par Henri Marchal, paru dans Les recensions de l'Académie (Académie des sciences d'outre-mer) (pdf: 120 Kb)Avant-propos (pdf 1,78 Mb)Table des matières/summary (pdf 1,13 Mb)

Sommaire

A. LEMAIRE. Avant-propos : Les études phéniciennes et Josette Elayi. — J.-M. DURAND. Les plus anciennes attestations de la côte occidentale au Proche-Orient, d'Ebla à Mari (XXIVe -XVIIIe av. J.-C.). — L. MARTI. Deux têtes coupées en cinq mois : la prise de Sidon par Assarhaddon. — G. ABOUSAMRA. Trois nouvelles jarres phéniciennes inscrites. — B. GOSSE. L'artisanat de Tyr comme modèle de la sagesse yahviste de Salomon. — H. NUTKOWICZ. Quelques notes sur l'image du prophétisme phénicien dans les récits bibliques : rites et symboles. — P. ABADIE. Jézabel : une reine de fiction ? — D. NOCQUET. Tarsis, de l'histoire au symbole : un héritage phénicien et sa tradition littéraire dans l'Ancien Testament. — D. BODI. Les denrées du commerce phénicien à partir de quelques hapax de l'oracle contre Tyr en Ez 27. — M. RICHELLE. Le portrait changeant du roi de Tyr (Ezéchiel 28,11-18) dans les traditions textuelles anciennes. — A. LEMAIRE. Trône à kéroubs avec inscription phénicienne. — A.C. FARISELLI. Maschere anthropomorfe in terracotta nell'oriente fenicio : reflessioni per la redazione di un corpus. — J. GARCÍA RECIO. Ciro, amigo de Dios. — A.V. ROSSI. Sul 'quinto nomos' erodoteo. — M.-J. ROCHE. Note sur une stèle funéraire féminine de Tayma'. — N. VISMARA. Status quaestionis su Artumpara dal punto di vista della numismatica. — P. GUILLAUME. Phoenician coins for Persian wars : mercenaries, anonymity and the first Phoenician coinage. — J. NURPETLIAN, H. SADER. An eclectic collection of bronze coins from Tell el-Burak, Lebanon. — H. GITLER, O. TAL. A Hoard of Tyrian and Athenian coins from Dalton, Israel. — Z.U. MA'OZ. Origine, chronologie et distribution de la céramique hellénistique phénicienne noire et rouge. — Y. SHALEV, S. MATSKEVICH. "Bottled on Cyprus" ? Stamped handles with cypro-syllabic signs from Tel Dor (Israel). — J.-Y. CARREZ-MARATRAY. De la côte phénicienne à la côte égyptienne, navigations ou divagations ?. — S.R. MARTIN. From the East to Greece and back again : terracotta Gorgon masks in a Phoenician context. — C. BAURAIN. Pausanias, 'Ελλάνων άρχαγòς à Chypre. — A. DESTROOPER-GEORGIADES. Un plomb aux types de grands bronzes de Pumayyaton, roi de Kition (Chypre) entre 362 et 312 av. J.-C. — M.G. AMADASI GUZZO. Un nouveau mot phénicien à Idalion. — D. VAINSTUB. A Phoenician votive inscription on a figurine from Stageira and the root TN' — C. SAGONA. Phoenician settlement - How it unfolded in Malta. — M.A. CHRISTIAN. Mediterranean Grottos and the Umm el-Amed : coastal shrines and regional inland temples. — M. BOTTO. Le oinochoai di tipo "fenicio-cipriota". Considerazioni sulla diffusione di una forma vascolare fra oriente e occidente mediterraneo. — S.P. BONDI. Per una reconsiderazione della politica di Cartagine in Italia nel IV secolo a.C. — E. ACQUARO. Il culto di Isi nella comunità punica di Cartagine. — F. BRON. Toponymes et ethniques du Maghreb dans les inscriptions et sur les monnaies puniques. — M. FANTAR. La tombe punique d'Hermaea (Cap Bon) : un nouveau document d'architecture funéraire. — E. LIPINSKI. The sanctuary of Henchir el-Hami and the molk-sacrifice. — Z. CHERIF. L'image du vase sur les stèles de Carthage à l'époque punique. — L. NIGRO. Il primo stanziamento fenicio a Mozia : nuovi dati dall'area sacra del Kothon. — G. CAPRIOTTI VITTOZZI. Un vaso litico dall'area sacra del Kothon di Mozia. — C. DEL VAIS, R. DE SIMONE. Una nuova iscrizione punica su cippo funerario dalla necropoli meridionale di Tharros. — M. RENDELI. Sant'Imbenia (Alghero, Sardegna). — C. TRONCHETTI. La facies punica di Nora : la cultura materiale ceramica. — F. GONZÁLEZ DE CANALES CERISOLA. Tarshish-Tartessos, the emporium reached by Kolaios of Samos. — J. FERNÁNDEZ JURADO, C. GARCÍA SANZ. Cambios en las construcciones de Huelva tras la llegada de los Fenicios. — S. CELESTINO PEREZ. Los primeros Fenicios en Tartessos. — F. SALA SELLÉS, L. ABAD CASAL. El litoral de Alicante : un espacio de encuentros en el sureste de la península ibérica durante el I milenio a.C. — J.M. GUTIÉRREZ LÓPEZ, M.C. REINOSO DEL RÍO, A.M. SÁEZ ROMERO, F. GILES PACHECO, J. C. FINLAYSON, J.A. ZAMORA LÓPEZ. El santurario de la cueva de Gorham (Gibraltar) : estado de la cuestión (con la presentación de un nuevo grafito fenicio). — Bibliographie de Josette Elayi — Abréviations.