Garbhopanisad

Les Upanishad vol. 21. Publiée et traduite par

Auteur : KAPANI (Lakshmi)
Collection : Les Upanishad
Volume : 21
ISBN : 978-2-7200-0976-1
Prix : 6.2 €

Description

Les Upanishad, texte et traduction sous la direction de L. Renou.
19 pages dont 4 en devanagari et transcription
Dimensions : 13,50 x 21,10 x 0,1 cm
Poids : 37
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1972
Réimpression : 2013
Reliure : in-8° broché
Pages : 20
Traduit par : Lakshmi Kapani
Traduit du : sanskrit

Commentaire

Les Upanishads, dont douze ou treize en particulier terminent les Védas, contiennent des écritures philosophiques et métaphysiques traitant de la nature et du rapport de l'âme (atman) à l'esprit suprême Brahman. Le canon Muktika recense 108 Upanishads dont la composition s'étale de -800 à 1300 de notre ère. On distingue traditionnellement douze Upanishads majeures ou principales et quatre-vingt seize Upanishads mineures réparties en six catégories.
Les Upanisads anciennes, qui sont une douzaine, ont été élaborées au VIème siècle avant notre ère et dans les siècles antérieurs. Cette période correspond à la fin de l'époque védique, quand l'importance attachée aux dieux védiques et au sacrifice diminue, et la réflexion religieuse se porte sur la connaissance de brahman, essence transcendante, infinie, et son identification avec âtman, le soi. Le VIème siècle est l'époque de l'émergence du jainisme et du bouddhisme, une période de spéculation intense, où la discussion porte moins sur les actes associés au sacrifice que sur la connaissance authentique, mystique de la réalité ultime. Il est clair d'autre part - la Chândogya Upanisad le montre - que la discussion n'est pas restreinte au cercle des brahmanes, mais qu'elle s'étend à la classe princière.

Commentaire

La Garbha-Upanisad est recensée dans la liste des 108 Upanisad qu'énumère la Muktikâ-Upanisad. Post-védique, elle se rattache à la tradition atharvanique, comme le confirme le nom de son auteur Pippalâda.
Comme son nom l'indique, "l'Upanisad de l'embryon", est un court traité d'embryologie. Elle se situe à la rencontre de plusieurs courants : le Sâmkhya-yoga, les textes médicaux tels que les Caraka- et Susruta samhitâ, ainsi que le Vedânta.
Il existe plusieurs éditions de cette Upanisad. Le texte que nous publions est celui des 108 Upanisads, édité par Nirnaya-sâgara Press, Bombay, 1925.
Pour essayer de rendre compte du mouvement du texte, on peut distinguer les parties suivantes: constitution du corps et psycho-physiologie; étapes du développement embryonnaire et foetal jusqu'au huitième mois; étiologie des malformations ; embryologie et sotériologie, le neuvième mois et la naissance ; corrélations entre les lieux du corps et les éléments du sacrifice ; brève récapitulation anatomique. Conclusion abrupte: " tel le traité de la délivrance de Pippalâda ".