L'inscription de Baïn Tsokto

édition critique

Auteur : GIRAUD (René)

ISBN : 2-7200-0301-8

Attention : Ce livre est non-coupé

Prix : 31 €

Description

Dimensions : 23,50x16cm
Poids : 344g
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1961
Reliure : in-8° broché
Pages : 165

Commentaire

Sous le nom d' "Inscription de Baïn-Tsokto", nous nous proposons d'étudier celle plus connue comme "Inscription de Tonyouqouq", nom qu'elle doit au héros dont elle rapporte les exploits [...]
Les plus importants monuments, portant des inscriptions, de l'époque sont les suivants : Baïn-Tsokto, Khocho-Tsaidam, Ongin.
Ces inscriptions si différentes dans le détail [...] se rapportent toutes aux événements du début du VIIIe siècle : alors Elterich qaghan, et surtout Qapghan qaghan, amenèrent à son apogée la confédération de peuples qu'avaient rassemblée sous leur bannière les Turcs que les monuments de Khocho-Tsaïdam appellent Kök, c'est-à-dire " Bleus " ou " Célestes ", et que l'inscription, de Baïn-Tsokto désigne sous le nom de Türük-Sir.[l'inscription de Baïn-Tsokto] loin d'être contemporaine des grands monuments l'Orkhon, leur [est] antérieure d'environ quinze années. En sorte qu'elle en constitue, pour ainsi dire, l'archétype commun. Bien plus, il apparaît certain que les faits ne sont absolument pas identiques et que les campagnes décrites n'appartiennent pas à la même époque[...]
La pierre gravée par ordre de Tonyouqouq contient les mémoires du général vieilli mais glorieux. La péroraison, si humaine par la nostalgie du combattant et de l'homme d'Etat " limogé ", est en même temps son testament politique [...]
L'inscription de Baïn-Tsokto a été gravée en trois temps, ou, en tout cas, par trois graveurs différents, le changement de graphie coïncidant d'ailleurs avec un changement de sujet et de style. C'est ainsi que, pour le contenu, l'inscription comporte trois parties bien distinctes : Un préambule dans lequel Tonyouqouq retrace brièvement le sort du peuple turc avant l'avènement d'Elterich ; cet avènement et la prospérité consécutive du peuple turc [...] La péroraison, qui constitue l'apologie et le testament politique de Tonyouqouq.

Sommaire

Introduction.

Chap. I. Translittération - Chap. II. Le système graphique - Chap. III. Lecture - Chap. IV. Traduction proposée - Chap. V. Commentaire - Chap. VI. Etude rythmique.

Glossaire - Bibliographie