La Voie des Arbres dans le Bouddhisme

du lotus originel aux grands ficus

Auteur : VILAYLECK (Biba)

ISBN : 978-2-7200-1225-9
Prix : 32 €

Description

VIENT DE PARAITRE.
Préface de Louis Gabaude Ancien membre de l’EFEO. Très nombreuses illustrations de statues, sculptures, peintures, photos botaniques illustrant le propos. Format à l'italienne pour une meilleure lecture.
Dimensions : 22 x 25 x 1,1 cm
Poids : 676g
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 2021
Reliure : in 4 br., à l'italienne
Pages : 200
Preface de : Louis GABAUDE

Commentaire

Notre vision de la nature est centrée sur l’arbre ; il nous en impose, sans doute à cause de sa taille et de sa longévité. Cette domination est évidente dans l’Inde ancienne dont est issu le bouddhisme. Au centre des récits bouddhiques, l’arbre n’y est jamais purement décoratif ou simple support éphémère d’une symbolique ; il est le repère qui permettra au disciple de se situer dans l’hagiographie du Sage et de pouvoir, à son tour, suivre la voie de l’Éveil. Il est également un repère essentiel dans le foisonnement des représentations peintes et sculptées racontant l’histoire du bouddhisme.
Retrouver ces arbres qui appartiennent tous à la zone indo-malaise, comprendre leur fonction symbolique et même certains de leurs usages profanes, tel est le but de ce livre.

Commentaire

Docteur en ethnolinguistique, Biba Vilayleck a vécu plus de dix ans au Laos et y séjourne depuis régulièrement.
Après une carrière universitaire aux Antilles-Guyane où elle a enseigné et écrit plusieurs études sur le corps, les soins traditionnels et les plantes,  elle est revenue dans la Péninsule indochinoise. Là, elle s’est plus particulièrement intéressée à la fonction symbolique des plantes, grande oubliée des études de terrain et sujet de ses précédents livres : Les fleurs de la dévotion, ethnobotanique culturelle au Laos (2011) et Une enfance au Laos, entre rizières et forêt (2014).
Après Les fleurs de la dévotion..., Biba Vilayleck élargi son champ de recherches à l'Asie du Sud-Est en s'interrogeant sur la place des arbres dans les textes et les représentations du bouddhisme theravada.

Sommaire

Préface de Louis Gabaude

Introduction — L’arbre de l’Éveil, Ficus religiosa — L’arbre des marchands, Ficus benghalensis — Le figuier à cinq branches, Ficus racemosa — L’arbre de la naissance et de la mort, Shorea robusta — L’ombre des jambosiers, Syzygium spp. — Une herbe rituelle, le chiendent — L’arbre de la septième semaine, Buchanania spp. — L’arbre-serpent, Pterospermum acerifolium  — L’arbre qui délivre de tout chagrin, Saraca spp.  — L’arbre de la fécondité, Mangifera indica.  — L’arbre des enfers, Bombax et Ceiba  — L’arbre de la connaissance, Nyctanthes arbor-tristis — L’arbre guérisseur, Terminalia chebula  — L’arbre aux esprits, Tamarindus Indica  — Fleur de la mousson, Neolamarckia cadamba  — L’arbre aux sept feuilles, Alstonia scholaris  — Flamme de la forêt, Butea monosperma  — « Fleur de nâga », Mesua ferrea — Un parfum délicat, Mimusops elengi   — L’arbre de la pureté et de la douceur, Cocos nucifera  — L’arbre du paradis, Musa spp.  — Un goût incomparable, Artocarpus heterophyllus  — Plantes de l’alliance, Areca catechu, Piper betle   — Les arbres-livres, Corypha spp., Borassus flabellifer   — L’arbre matriciel, le lotus Nelumbo nucifera.

Glossaire  —  Bibliographie.


x
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour son fonctionnement optimal et pour réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et paramétrer. OK