Le caractère du dessin en Egypte ancienne

Auteur : BAUD (Marcelle)

ISBN : 978-2-7200-0408-7
Prix : 50 €

Description

3 pl. in-texte, 95 planches noir et 24 planches couleurs hors-texte
Dimensions : 17,40 x 24 x 1,8 cm
Poids : 505g
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1978
Reliure : in-8° broché
Pages : 94

Commentaire

Dans son introduction Marcelle Baud nous présente son intime conviction : l'occident a totalement méconnu l'art égyptien, un art tellement différent de notre héritage artistique entièrement dédié à la nature et soumis à la perspective. Dans l'art égyptien, un art "descripif par excellence", "la réflexion mentale de l'artiste est primordiale."
C'est l'apparition des écoles comme le cubisme, le surréalisme — "Sont-ils donc les héritiers de l'art antique de l'Egypte?" se demande l'auteur — qui va nous permettre de mieux comprendre cet art antique égyptien qui s'est interrompu, pendant près de deux millénaires, sous la "poussée irrésistible venue de toute l'Asie derrière l'art grec".
Aussi, l'auteur conclut-elle "Les tendances de l'art égyptien, si elles avaient été comprises et continuées nous auraient donné d'autres formules artistiques et peut-être le cubisme, au lieu d'être une réaction brutale et vouée à l'échec, aurait été la forme même de notre art du XXe s."

Cet ouvrage est une remarquable étude du dessin et des bas reliefs tel qu'il furent pratiqués en Egypte ancienne. On y apprend ainsi comment les éléments du décor étaient représentés par rapport à un spectateur mobile.

Sommaire

Introduction

~ Chap. I. Généralités d'où vont découler les règles : Jugements erronés portés sur le dessin égyptien. — Comment ont été fixés les procédés descriptifs du dessin égyptien — Principes essentiels qui dominent les procédés d'exécution : le dessin des hiéroglyphes — Règles qui découlent de cette exigence de description.
~ Chap. II. Première règle : la totalité des caractères est exprimée : Caractères physiques permanents : infirmes. — Caractères physiques acquis : 1. Par l'âge : vieillards - 2. Par le métier : travailleurs, soldats, etc. — Remarque I. — Remarque II.
~ Chap. III. Deuxième règle : les éléments du décor sont représentés par rapport à un spectateur mobile : Le spectateur est presque immobile à un point déterminé du tableau. — Le spectateur tourne autour de la scène. — Le spectateur est au centre de l'action dont il suit les épisodes en se déplaçant. — Le spectateur entre du dehors dans un endroit clos et va de pièce en pièce.
~ Chap. IV. Troisième règle : les proportions employées expriment l'idée maîtresse de la scène : Les proportions sont inexactes, chaque élément étant représenté pour lui-même — Les proportions sont cependant exactes, les unes par rapport aux autres.
~ Chap. V. Perspective : Division en registres — Sens des registres superposés — Juxtaposition.
~ Chap. VI. Vues de face.
~ Chap. VII. Expression : Expression de l'effort — Expression des sentiments.
~ Chap. VIII. Technique du dessin : Technique — Proportions.

Conclusion