Le paysan, la terre et la femme

Organisation sociale d'un village du Mont-Liban

Auteur : GERMANOS-GHAZALY (Liliane)

ISBN : 978-2-7200-0437-7
Prix : 29 €

Description

1 carte en frontispice, 24 planches hors-texte dont 6 fac-similés (actes notariés), 3 plans et 1 carte. Nombreux tableaux et 1 graphique in-texte
Dimensions : 24x16cm
Poids : 390g
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1978
Reliure : in-8° broché
Pages : 200

Commentaire

Mme Ghazaly est originaire de Aaqoura, village maronite. Elle nous convie à l'étude de ce village singulier et exemplaire accroché à ses montagnes, à 70 km au nord-est de Beyrouth.
Aaqoura a connu l'histoire tourmentée d'un bourg affronté depuis toujours à un monde hostile: séismes fréquents, conflits constants de souverainetés, de cultures, de religions, de politiques. Dans les périodes de paix toujours précaire, Aaqoura rebelle à toute administration étatique se divisa en multiples querelles intestines, reflets des vicissitudes de son peuplement. En effet, terre d'asile au coeur de montagnes farouches, ce village accueillit au cours des siècles, les familles d'origines diverses fuyant l'hégémonie de l'Islam. L'insécurité est le signe déterminant de son histoire et de son caractère. Aussi, une méfiance permanente oppose-t-elle les villageois au monde extérieur et les contraint-elle à rechercher une constante fusion endogamique qui, seule, leur donne le sentiment d'exister en leur conférant une identité certaine. En ce besoin d'être reconnus, de s'affirmer, réside l'explication de leur comportement belliqueux, de leur susceptibilité. Ces querelles d'hier sont des querelles de famille. Elles s'éternisent, mais possèdent en elles-mêmes leurs propres limites qui sont les impératifs de la vie en commun et de l'harmonie sous-jacente des forces et des pulsions composantes...
Par sa bigarrure ethnique, parentale, source de conflits, d'amour, de rejet et d'intégration, Aaqoura est à l'image de la société libanaise tout entière, toujours à la limite du déchirement et puisant pourtant dans sa longue cohabitation les ressources vitales nécessaires au maintien d'un équilibre, fragile mais séculaire. C'est parce que Aaqoura est un modèle réduit de la société libanaise que l'ouvrage de Mme Ghazaly nous permet - à partir du terroir - de comprendre le monde clos libanais d'hier en l'opposant à celui d'aujourd'hui.
De nouveau à cause de la guerre, la population d'Aaqoura se terre dans ses repaires montagnards ou connaît les aléas de la diaspora. Mme Ghazaly présente la société libanaise de 1974 alors que s'achève l'année 1978. Ce témoignage vivant, contemporain, d'une ethnologue libanaise peignant sa propre ethnie, analysant sa propre culture, faisant découvrir son propre village est déjà un document du passé : il a valeur historique. Le style agréable, la finesse de la recherche d'une observatrice avertie font de ce livre l'une des meilleures études ethnologiques consacrées au Liban...

Sommaire

Introduction : I'Objet de l'étude et problématique — Méthodologie et problèmes pratiques — Plan de l'étude

Partie I. Présentation du milieu d'étude : Cadre des échanges : Cadre géographique : Situation géologique et hydrographique - Micro-cIimat et température - Site, forme et dispersion du village - Toponymie et étude morphologique des quartiers — Histoire locale : Lutte contre la nature - Luttes extérieures - Luttes intestines — Conclusion — Milieu démographique et social : Analyse comparative des factions — Facteurs de mutation et mobilité sociale — Dualisme : Dualisme Machayekh-Ahali - Dualisme politique - Dualisme autochtones-étrangers - Aspects positifs du dualisme — Conclusion

Partie II. Le paysan et la terre : Présentation des échanges économiques : Approche globale des échanges : Types de propriété - Analyse des textes — Présentation générale des actes d'échange — Modes d'échanges : Relations autochtones-étrangers - Echanges interfactionnels (Présentation des échanges - Analyse psycho-sociologique) - Conclusion — Echanges intrafactionnels : (Echanges intrafactionnels des Machayekh - Echanges Intra-Ahali) — Echanges Mixtes — Conclusion

Partie III. Le paysan et la femme : Echanges matrimoniaux : Climat psychologique des échanges matrimoniaux — Analyse des relations matrimoniales : Exogamie et endogamie de village - Exogamie et endogamie de faction - Exogamie et endogamie de lignages et de lignées - Conclusion — Relations matrimoniales et facteurs de mutation : Age des conjoints - Mobilité résidentielle de l'époux - Profession de l'époux - Données économiques et mutation - Conclusion

Conclusion — Annexe : Traduction d'un testament — Bibliographie