Le Shâh Nâmeh ou Le livre des Rois

publié, traduit et commenté par J. Mohl.

Auteur : FIRDOUSI (Abou 'Ikasim)

ISBN : 978-2-7200-0433-9
Prix : 900 €

Description

Texte persan avec une traduction française en regard.
Paris, Imprimerie Royale, 1838-1878, 7 vol. Réimpression , 1976 en format plus petit, grand in-8.
Tome I, XCII-569 pages. Tome II, VIII-703 pages. Tome III, VII-629 pages. Tome IV, IV-731 pages. Tome V, VII-695 pages. Tome VI, VI-705 pages. Tome VlI, XV-765 pages.
Exemplaire en 1/2 reliure cuir sur demande
Dimensions : 18,50 x 26 x26,80 cm
Poids : 9500g
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1976
Réimpression : 1976
Reliure : grand in-8°relié toile
Pages : 4936
Traduit par : MOHL J.
Traduit du : persan

Commentaire

Magnifique ouvrage relié, le plus beau spécimen de typographie orientale qui soit sorti des presses de l'Imprimerie Royale.
A l'occasion du 50e Anniversaire du Règne de la Dynastie Pahlavi cette réimpression a été honorée d'une souscription de la "Fondation du Shâ Nâmeh".

Le Shâh Nâmeh est sans doute l'oeuvre littéraire la plus connue en Iran, et constitue une base incontournable pour les récitants et les poètes encore de nos jours.
Composé au 10ème siècle par Firdousi, le Shâh Nâmeh (Le Livre des Rois) est un poème épique persan de plusieurs milliers de vers (plus de 60 000 distiques), écrit dans un langage simple et clair. Il retrace l'histoire de l'Iran depuis la création du monde jusqu'à la conquête arabe : Firdousi y a mis en vers de nombreuses histoires persanes légendaires ou anecdotiques.
Oeuvre à fort caractère patriotique, le Shâ Nâmeh est animé d'un vif sentiment national, de considérations morales et de morceaux lyriques.
A l'époque où le Shâ Nâmeh a été écrit, la langue arabe prenait une importance considérable au niveau littéraire. Firdousi a contribué à la sauvegarde du persan en s'efforçant d'utiliser principalement des mots purement perses et non arabes. Il a ainsi sauvé la langue persane de l'oubli et ses textes servent toujours de référence linguistique.

Gilbert Lazard divise le texte en trois grandes parties (augmentées d'une introduction), qui couvrent cinquante règnes.
- L'introduction où Ferdowsi explique, entre autre, pourquoi et comment il a écrit ce texte.
- L'histoire des "civilisateurs" est une partie relativement brève, qui comprend : La création du monde - La dynastie des Pishdadian (qui enseignent aux hommes tous les arts) - La chute de cette dynastie due au Mal, incarné par Zahhak, dont la tyrannie dure mille ans et finalement renversé par Faridun. A sa mort, le royaume est partagé entre ses trois fils, dont les deux plus âgés assassinent leur cadet, ce qui marque le début de la guerre entre Iran et Turan.
- La partie "historique", la plus longue, est composée de récits de batailles et d'anecdotes ponctués souvent par une morale, et raconte l'histoire des rois légendaires. Une grande partie est consacrée à la guerre entre Iran et Turan, et développe les cycles des grands héros. La religion Zoroastrienne prend une place plus visible que dans les autres passages. On peut y identifier plusieurs périodes : Les achéménides, qui sont assez peu développés. Darius et son fils Darius III, qui est vaincu par Iskandar. — Le cycle d'Iskandar, c'est à dire Alexandre le Grand, est une reprise de l' Iskandar Nâmeh. — Les rois Ashkanian, mentionnées rapidement, correspondent aux parthes Arsacides. — La dynastie Sassanide, avec des récits de bataille, des anecdotes ponctuées par des morales et des discussions philosophiques.

Sommaire

 


~ Tome I : Préface — Introduction — Kaïoumors, 1er roi de Perse — Houscheng — Thahmouras, Le vainqueur des Divs — Djemschid — Zohak — Feridoun — Minoutchehr — Newder — Zew, fils de Thahmasp — Guerschasp — Keïkobad — Keï Kaous : Guerre contre le Mazenderan.

~ Tome II : Préface — Keï Kaous (suite) : Expédition de Keï Kaous dans le Berberistan, et autres histoires Histoire de Siawusch - Histoire de Sohrab - Départ de Khosrou pour le pays d'Iran — Keï Khosrous : Première guerre contre Afrasiab.

~ Tome III : Préface — Keï Khosrous (suite) : Histoire de Kamous de Kaschan - Combat de Rustem et du Khakan de la Chine - Histoire du combat de Rustem contre le Div Akwan - Histoire de Bijen et de Menijeh - Histoire du combat des douze champions.

~ Tome IV : Préface — Keï Khosrous (suite) : La grande guerre de Keï Khosrou contre Afrasiab — Lohrasp — Guschtasp.

~ Tome V : Préface — Bahman, fils d'Isfendiar — Homaï — Darab — Dara, fils de Darab — Iskender — Dynastie des Aschkanides — Dysnastie des Sassanides : Ardeschir Babekan - Schapour (fils d'Ardeschir), Sapor I - Ormuzd (fils de Schapour), Hormisdas I - Bahram (fils d'Ormuzd), Varanes I - Bahram (fils de Bahram), Varanes II - Bahram (fils et petit-fils de Bahram) Varanes III - Nersi (fils de Bahram), Narses I - Ormuzd (fils de Nersi) Hormisdas II - Schapour Dhoul Aktaf, Sapor II - Ardeschir le Bon, Artaxerxes II - Schapour (fils de Schapour), Sapor III - Bahram (fils de Schapour), Varanes IV - Yezdeguerd le Méchant, Isdegertes I - Bahram Gour (1ère partie), Varanes V.

~ Tome VI : Préface — Bahram Gour (2ème partie), Varanes V - Yezdeguerd (Sipahdost), Isdegertes II - Hormuz, Hormisdas III - Pirouz, Peroses - Balasch, Balasces - Kobad, Cavades - Kesra Nouschirwan, Chosroës - Hormuzd, Hormisdas.

~ Tome VlI : Préface — Khosrou Parviz, Chosroës II - Kobad (fils de Parviz) ou Schirouï, Cavades II (Siroës) - Ardeschir (fils de Schirouï), Artaxerxes III - Guraz appelé Férayîn, Schahr-Barz - Pourandokht, reine - Azermidokht, reine - Farrukhzad - Yezdegird, Isdegertes III — Table analytique des noms propres et des principales matières.