Le waqf de la mosquée des Omeyyades de Damas

Le manuscrit ottoman d'un inventaire mamelouk établi en 816/1413

Auteurs : EYCHENNE (M.), MEIER (A.), VIGOUROUX (E.)
Collection : Institut Français du Proche-Orient, PIFD
Tome : 292
Prix : 90 €

Description

Illustrations, cartes, figures, tableaux + 2 dépliants.
Poids : 2870
Lieu de parution : Beyrouth, Presses de l'Ifpo - IRHT
Année de parution : 2018
Reliure : broché
Pages : 744

Commentaire

À la fin de la période médiévale, la mosquée des Omeyyades de Damas, monument emblématique de la ville et acteur majeur de la vie économique, avait tissé des liens étroits avec son environnement urbain et rural. Le manuscrit inédit à l’origine de cet ouvrage renferme un inventaire des biens urbains et ruraux de la mosquée, établi en 1413 et copié un siècle plus tard, en 1518, peu après la conquête ottomane du Bilad al-Šam. Outre l’édition et la traduction de cet inventaire, les auteurs de cette publication proposent une étude de la topographie et de la toponymie de la ville et de la Ghouta, quelques années après son occupation par les troupes du chef tatar Tamerlan en 1401. Ils analysent aussi les pratiques notariales et juridiques en usage aux époques mamelouke et ottomane et, à travers l’examen de l’emprise du waqf, ils mettent en lumière la relation symbiotique unissant Damas et son territoire rural. Le manuscrit ici publié constitue donc une source unique, rendue pour la première fois accessible au public. he Umayyad Mosque of Damascus was both the emblematic monument of the city and a principal driver of its economic life. By the end of the medieval period, it had established a dense network of links with the city and the surrounding agricultural lands. The manuscript which this volume presents was written in 1518, two years after the Ottoman conquest of Bilad al-Sham. It contains a list of the urban and rural properties belonging to the waqf of the Mosque, established in 1413. In addition to the edition and translation of this inventory, the authors propose a new study of the topography and toponymy of the city and the Ghouta, its surrounding oasis, shortly after its occupation by the troops of Timur Lang in 1401. They provide an analysis of Mamluk and Ottoman notarial and juridical practices, and by examining the geographical distribution of the landed properties, they delve into the implications of the symbiotic relationship between Damascus and its rural territories. The manuscript published here renders accessible to a wider audience a major source for the first time. Les auteurs : Mathieu Eychenne est chercheur à l'Institut français du Proche-Orient à Beyrouth. Historien et arabisant, il est spécialiste de l'histoire sociale et urbaine de l'Égypte et du Bilâd al-Šâm à l'époque mamelouke (1250-1517). Il a par ailleurs co-dirigé la publication du Bulletin d'études orientales no 61, intitulé Damas médiévale et ottomane. Histoire urbaine, société et culture matérielle (2012). Bulletin d'études orientales no 61, intitulé Damas médiévale et ottomane. Histoire urbaine, société et culture matérielle (2012)

Sommaire

Sommaire