Les élites bagdadiennes au temps des Seldjoukides

étude d'histoire sociale

Auteur : VAN RENTERGHEM (V.)
Collection : Institut Français du Proche-Orient, PIFD
Tome : 284
Prix : 172 €

Description

Vol. 1 : Textes 554 p, Vol. 2 : Annexes 504 p. + cartes, graphiques, tableaux et arbres généalogiques.
Poids : 3360
Lieu de parution : Beyrouth, Presses de l'Ifpo - IRHT
Année de parution : 2015
Reliure : broché
Pages : 1058

Commentaire

Bagdad, grande métropole du monde arabo-musulman médiéval et siège du califat abbasside, fut au milieu du Ve/XIe siècle intégrée à l'empire oriental des Turcs seldjoukides. Restaurateurs du sunnisme, les sultans seldjoukides résidèrent peu à Bagdad, mais ils y fondèrent des institutions nouvelles : les madrasas, encouragèrent l'essor du soufisme et participèrent au développement urbain. Cette étude d'histoire sociale, fondée sur une approche prosopographique des sources arabes, décrit différents groupes élitaires bagdadiens et s'intéresse à leur fonctionnement (distinction, reproduction, rôle des lignages). À travers l'apparition de nouvelles élites administratives et militaires au service des Abbassides, elle retrace le phénomène progressif de redressement califal qui marqua le VIe/XIIe siècle. L'étude du cadre urbain fait apparaître Bagdad comme une ville en évolution permanente, marquée par l'interaction constante des élites avec le contexte urbain dont elles étaient issues.

Sommaire

Sommaire