Les établissements des élites omeyyades en Palmyrène et au Proche-Orient.

Auteur : GENEQUAND (D.)
Collection : Bibliothèque archéologique et historique (BAH)
Tome : 200
ISBN : 978-2-35159-380-6
Prix : 120 €

Description

300 illustrations couleur et N.B.
Poids : 2218
Lieu de parution : Beyrouth
Année de parution : 2013
Reliure : cartonné.
Pages : 462

Commentaire

Au début de l'époque islamique, sous la dynastie des Omeyyades, le Proche-Orient (Bilâd al-Shâm) a vu la construction de nombreux établissements aristocratiques appartenant aux nouvelles élites musulmanes. Souvent appelés «châteaux du désert», car majoritairement situés dans les régions steppiques du Proche-Orient, ces établissements sont organisés autour d'un palais ou d'une résidence et comprennent de nombreuses autres composantes, telles que bain, mosquée ou diverses infrastructures agricoles. Depuis près d'un siècle, leur rôle a soulevé de vifs débats parmi les chercheurs travaillant sur les débuts de l'islam. L'enquête menée par Denis Genequand s'attache à mieux en comprendre les fonctions et s'oriente en deux directions. Sur la base de prospections et de fouilles archéologiques, l'auteur étudie d'abord de manière détaillée une région, la Palmyrène, et ses différents établissements aristocratiques omeyyades (Qasr al-Hayr al-Sharqî, Qasr al-Hayr al-Gharbî, al-Bakhrâ', Qudaym, al-Qunayya, ainsi que la ville de Palmyre). Puis, pour l'ensemble du Proche-Orient, il traite les questions portant sur la forme et les multiples fonctions de ces établissements. Un accent particulier est mis sur le problème de leurs fonctions économiques, en tenant compte de l'ensemble de la documentation archéologique disponible. Accompagné d'une riche iconographie, cet ouvrage donne à l'archéologie une place de premier plan pour mieux saisir l'histoire économique et sociale des débuts de l'islam.
In the early Islamic period, under the Umayyad dynasty, the Near East (Bilâd al-Shâm) witnessed the construction of numerous aristocratic settlements belonging to the new Muslim elites. These settlements were organised around a palace or a residence and comprised numerous other components, such as mosque, bath and varied agricultural structures. They are often referred to as the “desert castles” because a majority of them are situated in steppe-land areas. Since the beginning of the past century, their function has been the object of long debates amongst scholars working on early Islam. The investigations conducted by Denis Genequand pay particular attention to a better understanding of their function, in two ways. Firstly, on the basis of archaeological surveys and excavations, the author presents a thorough study of the region around Palmyra and its Umayyad aristocratic settlements (Qasr al-Hayr al-Sharqî, Qasr al-Hayr al-Gharbî, al-Bakhrâ', Qudaym, al-Qunayya, as well as the town of Palmyra). Then, dealing with the whole Near East, he considers the questions related to the formal and multi-functional aspects of these settlements. The problem of their economic function is particularly investigated, taking into consideration all the available archaeological data. Richly illustrated, this volume rightly gives archaeology a premier role for better understanding the economic and social history of early Islam.