Les Béhahis et le Bâb

Extrait du Journal Asiatique (avril-Juin 1933)

Auteur : NICOLAS (A.-L.-M.)

ISBN : 978-2-7200-0396-7

Attention : Ce livre est non-coupé

Prix : 3 €

Description

Dimensions : 0,1x14,60x23,20cm
Poids : 18g
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1933
Reliure : in-8° broché
Pages : 8

Commentaire

Le babisme, mouvement religieux réformateur et millénariste, est fondé en Perse en 1844, par un jeune commerçant de la ville de Chiraz, Siyyid ‘Alí Muhammad Shírází (1819-1850), qui sera ensuite surnommé le Bâb.
Nouvelle religion indépendante de l'Islam le babisme se répandit à travers la Perse, touchant toutes les couches de la population. Le Báb déclara en plusieurs occasions qu'il était le "Promis" attendu par les musulmans à la "fin des temps" et écrivit notamment son oeuvre majeur, le Bayán (1847-1848), qui est une "explication" du Coran : Le Bayàn remplaçe le Coran pour les béhahis (ou babis) et sa loi abroge celle de la charia.
Le clergé chiite associé au gouvernement persan réagit à cette remise en cause de l'islam traditionnel et de son autorité par une persécution féroce en martyrisant des dizaines de milliers de babis.
Persécuté, le Báb fut fusillé en 1850  : ses restes furent transportés par les babis en Palestine pour être déposés en 1909 dans le Mausolée du Báb du Mont Carmel.
Malgré sa jeunesse et la brièveté de sa vie missionnaire, le Bâb révéla l'équivalent de 500 000 versets, dont la plus grande partie a été perdue.Cet article consiste principalement en citations des travaux du Bab, montrant sa condamnation de ses ennemis, et comprend un long passage du Khotbé Qahariyyé "le livre de la colère".

Sommaire


 —