Les pages blanches du hasard

Auteur : HABCHI (Sobhi)
Collection : Itinéraires poétiques, Itinéraires critiques
ISBN : 978-2-7200-1196-2
Prix : 20 €

Description

Dimensions : 14,50x22x1,10cm
Poids : 200g
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 2013
Reliure : in-8° broché
Pages : 144

Commentaire

Dans Les pages blanches du hasard, Sobhi Habchi offre au lecteur une suite de poèmes qui sont tout autant des états poétiques que des méditations dans lesquelles le poète chante la vie et ses métamorphoses devant l'histoire et le devenir.
La vision aide à mieux dévoiler le réel, l'écriture qui prend parfois des accents prophétiques donne à l'acte d'écrire un poids humain et à l'œuvre créatrice sa valeur première de témoignage.
Dans Les pages blanches du hasard, le lecteur découvrira un état des lieux de l'âme qui ne cesse de multiplier ses voix pour mieux cerner l'essentiel de la condition humaine devant l'amour, la guerre et la mort.
Écrits et conçus comme un voyage intérieur, ces poèmes témoignent également des sources et des frontières entre Orient et Occident. C'est donc à une quête d'authenticité qu'a voulu se livrer Sobhi Habchi, loin de tout jeu verbal, de tout artifice qui menace souvent l'inspiration et l'imaginaire des poètes d'aujourd'hui.

Sobhi HABCHI est né au Liban en 1948, à Deir Al-Ahmar [Le Couvent Rouge] près de Baalbek. Poète bilingue et comparatiste, Sobhi HABCHI, a déjà publié plusieurs recueils poétiques. Docteur d'État ès Lettres et Sciences Humaines de la Sorbonne Nouvelle (Paris III), il a dirigé, durant plus de dix ans en Sorbonne, à Paris III et à Paris IV, un séminaire de poétiques comparées : Orient-Occident.
Sobhi Habchi est actuellement chercheur au CNRS-CRAL [Centre de recherches sur les Arts et le Langage]-EHESS, à Paris. Membre de la Société Française de Littérature Générale et Comparée, Sobhi Habchi consacre ses travaux aux poétiques comparées orientales et occidentales et mène jusqu'ici un double parcours de création poétique et de critique littéraire et artistique. Il a publié de nombreuses études scientifiques dont, Les Fils d'Orphée, du Mont Liban aux Amériques (2004), Logique de la poésie entre Orient et Occident (2011) et plusieurs recueils de poésies, dont Mourir à la place de Dieu (1997), Dans la demeure de l'Absent (2000), Cantiques inespérés (2011), Soif au pays des sources (2011), Aigle d'éternité suivi de Trois cantates (2012), Comme la brume sur une île (2012), Les saisons de la grâce (2012), Cantate pour la paix en Europe (2012), Devant les portes des mots (2013) et Les Annales de l'âme et du corps (2013)... Il publiera prochainement un ouvrage sur le visionnaire libano-américain : Gibran, Poète, Peintre, Prophète.