Les quartiers irréguliers de Beyrouth.

Une histoire des enjeux fonciers et urbanistiques dans la banlieue sud

Auteur : CLERC-HUYBRECHTS (V.)
Collection : Institut Français du Proche-Orient, CP
Tome : 24
ISBN : 978-2-35159-068-3
Prix : 31 €

Description

Poids : 732
Lieu de parution : Beyrouth
Année de parution : 2008
Reliure : broché
Pages : 304

Commentaire

Quartiers « illégaux », « informels », « irréguliers » : les études sur l'urbanisme proche-oriental s'intéressent de plus en plus à ces lieux de la ville où l'habitat contrevient aux règles de la construction et de l'urbanisme. Ces désignations recouvrent en réalité une grande diversité dans les histoires et les enjeux socio-politiques présidant au développement de ces quartiers. Ce livre en étudie un exemple particulièrement révélateur. La banlieue sud-ouest de Beyrouth concentre la grande majorité des quartiers irréguliers du Liban : ceux-ci participent de la stigmatisation sociale de cette périphérie de la capitale, et les grands projets de reconstruction de l'après-guerre ont par ailleurs fait de l'irrégularité urbaine une question d'actualité. Les occupations de terrains pendant la guerre ou encore les extensions des camps de réfugiés sont liées à l'histoire récente du Liban. Mais en se plongeant dans l'histoire foncière des parcelles irrégulièrement construites et occupées, ce livre révèle que leur sort a également été marqué par des ambiguïtés juridiques remontant à l'époque ottomane ou au Mandat français. Cette profondeur historique remet en perspective le phénomène de l'irrégularité foncière. S'ajoutent des histoires particulières, celles de propriétaires plus ou moins bien placés pour protéger leur bien, qui montrent que les stratégies individuelles ou collectives sont souvent un facteur important pour expliquer la localisation et l'ampleur des irrégularités. Plan, réglementation, loi et norme sont des outils majeurs de l'urbanisme lorsqu'il organise la ville. Aussi l'irrégularité, qu'elle soit définie en termes juridiques (illégalité) ou formels (désordre visible dans l'espace), fonctionne-t-elle comme un remarquable révélateur des tensions qui traversent l'aménagement urbain. Entretiens, enquêtes de terrain, travail sur des archives cartographiques et juridiques ou encore étude du cadastre mettent ici au jour les raisons qui rendent certains lieux plus vulnérables ou plus accueillants que d'autres à l'irrégularité.
Compte rendu sur le site mappemonde, par Eric Verdeil. : http://mappemonde.mgm.fr/num19/librairie/lib08301.html

Sommaire

I. Les interstices de l'histoire urbanistique : La morphologie de la banlieue sud : un revers de l'urbanisme : Des poches morphologiques en banlieue sud de Beyrouth - Ville légale et planifiée versus ville irrégulière —
Points sensibles de l'histoire urbanistique, les quartiers de Horch Tabet et Horch al-Qatil : Une forte concentration de plans et projets d'urbanisme sur la zone sablonneuse - Règles et morphologie urbaine - Les quartiers illégaux Horch Tabet et Horch al-Qatil, zones sensibles de l'histoire urbanistique —
II. Quartiers irréguliers et superposition de droits fonciers en banlieue sud : Chapitre III - Les difficultés à cadastrer la Zone des sables : un révélateur de la complexité foncière : La réalisation non confirmée d'un cadastre de la Zone des sables par les Ottomans - Les travaux du cadastre effectués par les Français achoppent sur la Zone des sables - Les difficultés ne sont pas résolues sous l'autorité de l'Etat libanais avant la mise en place d'un tribunal exceptionnel en 1953 —
Du «statut» mouchaa au statut privé : privatisation et superposition de droits en banlieue sud : Les terrains mouchaa, coeur du conflit foncier de la Zone des sables - Le statut des terres en banlieue sud - Les passages du mouchaa à la propriété privée —
Superposition de droits et enjeux fonciers : Apparition progressive des contradictions foncières - Entrée dans l'histoire urbaine, perpétuation des conflits et apparition des quartiers irréguliers —
III. Stratégies de propriétaires face à l'occupation illégale : Chapitre VI - Faire face à la pression de l'occupation illégale : Le développement autour de noyaux existants d'occupation - La proximité des camps palestiniens à Horch Tabet, Raml et Chatila - Les urgences et les revanches de la guerre : le cas des plages à Jnah —
Stratégies de défense des propriétaires contre l'occupation illégale : Différents équilibres entre investissements et bénéfices - Un terrain institutionnel défendu contre le squat : le Golf Club - Un grand terrain en indivision non défendu : la parcelle 190 —
La concession de terrains municipaux par les fonctionnaires à Hay el-Zahra : Une occupation contenue aux terrains mouchaa - Une occupation ancienne - Une distribution illégale des terrains par certains de leurs propriétaires —
Conclusion : Quand planification, foncier et propriété déterminent les lieux d'inscription de l'occupation illégale —
Bibliographie —
Liste des cartes, plans et décrets utilisés —
Liste des notes et rapports sur la banlieue sud —
Liste des illustrations —
Annexes.