Mission Paul Pelliot Volume XIII Tissus de Touen-Houang

conservés au musée Guimet et à la Bibliothèque nationale

Auteurs : REBOUD (Krishna), VIAL (Gabriel), HALLADE (Madeleine)
Collection : Mission Paul Pelliot
Volume : 13
Prix : 280 €

Description

Par K. Riboud, G. Vial avec le concours de M. Hallade.
Mission Paul Pelliot, Documents archéologiques publiés sous les auspices de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Édité avec le concours de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (Fondations Dourlans), du CNRS et de l'Institut des Hautes Études chinoises, sous la direction de Louis Hambis.
XLIII-443 pages, 103 planches donnant la reproduction de 104 tissus, le tout accompagné de nombreux schémas et commentaires décrivant les procédés de tissage utilisés, la contexture, coloris et décor.
EPUISE (exemplaires disponible dans le fond ancien sur demande)
Dimensions : 25 x 32 x 2,8 cm
Poids : 2360
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1970
Reliure : in-4° relié toile
Pages : 486

Commentaire

Ce livre permettra aux spécialistes et aux curieux de connaître ou de redécouvrir des procédés de tissage disparus.

Commentaire

Paul Pelliot (1878-1945), sinologue et tibétologue, linguiste français, fut l'élève de l'indianiste Sylvain Lévi et du sinologue Edouard Chavannes. Professeur au Collège de France à partir de 1911, ses travaux des années 1920-1930 font toujours autorité.
Membre de l'Ecole française d'Extrême-Orient, il effectue plusieurs missions en Chine et en Asie centrale : la plus fameuse est celle de 1908 durant laquelle il gagne le Turkestan où, près de Dunhuang, il sélectionne et achète une partie des précieux manuscrits religieux (bouddhistes) et profanes découverts dans les grottes de Mogao : ces manuscrits étaient rédigés en chinois, tibétain, sogdien et ouïgour. Marcelle Lalou a catalogué la collection de vieux manuscrits tibétains qui s'avérèrent d'une grande importance pour l'étude de l'Asie centrale de la période VIe au XIe siècle et la diffusion du bouddhisme vers la Chine par la route de la soie.
Les peintures murales, également rapportées, sont conservées au Musée national des Arts asiatiques-Guimet.

Paul Pelliot, en mourant, a laissé une masse considérable de manuscrit représentant le labeur de plus de quarante années. Le Musée Guimet ayant reçu en dépôt tous ces manuscrits, ses élèves et ses amis en ayant entrepris le dépouillement, ont jugé qu'un certain nombre de ces travaux méritaient d'être publié : ils ont été réunis dans la collection Oeuvres posthumes de Paul Pelliot.

Sommaire

Avertissement par L. Hambis — Préambule par K. Reboud — Introduction aux Analyses par G. Vial — Inventaire et Etudes des Tissus par G. Vial