Mourir à la place de Dieu

Auteur : HABCHI (Sobhi)
Collection : Itinéraires poétiques, Itinéraires critiques
ISBN : 9782720012174
Prix : 20 €

Description

Dimensions : 14,5 x 22 x 1 cm
Poids : 170
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 2019
Reliure : in 8 broché
Pages : 120

Commentaire

Ce titre qui pourra paraître osé ou « prétentieux » n’a pour but que d’attirer l’attention sur une poésie qui prétend être « spirituelle » ou plutôt ontologique. Le poème ici est tantôt un cri, tantôt un signe de refus ; parfois une insulte qui jaillit pour ensuite se dissiper ou encore une prière à jamais rebelle.
Dans cette poésie qui se nourrit parfois de légendes et de mythes, l’histoire est évoquée pour éveiller dans l’âme et l’esprit du lecteur une ambiance poétique polyvalente. Car mourir en poésie, c’est vivre à jamais pour ne pas tomber dans « l’aigreur » d’une condition humaine qui s’épuise… et dans laquelle l’homme a perdu ses repères et ses « suppléments d’âme », au sens ancien et moderne de l’expression.
Dans Mourir à la place de Dieu, la poésie n’a pas pour ambition de refaire ou de recréer le monde, mais de l’accepter en tant que mystère où l’humain doit renouveler sa foi dans la vie pour faire de la mort une manière de voyage, de déplacement arraché à toutes les souffrances de notre existence sur terre.
Dans cet ensemble de chants et de poèmes, aucune trace d’acrobaties ou de fausses élégances. C’est une distribution de voix langagières et rythmiques souvent très proches de la respiration, comme mode de vie et comme une écriture possible contre la mort.

Sobhi Habchi, né au Liban en 1948, poète bilingue, est Docteur d’État de la Sorbonne Nouvelle. Il a assuré, durant plus de dix ans en Sorbonne, un séminaire de poétiques comparées. Chercheur au CNRS, il a publié de nombreuses études dont Les Fils d'Orphée, du Mont Liban aux Amériques (2004), Logique de la poésie entre Orient et Occident (2011), Des lyres et des voix (2013), Les souffles de l’aurore. Acculturations et modernités au Liban et au Proche-Orient, de Sanchuniathon de Béryte à Gibran Khalil Gibran (2015) et plusieurs recueils de poésies : Mourir à la place de Dieu (1997), Cantiques inespérés (2011), Soif au pays des sources (2011), Cantate pour la paix en Europe (2012), Les saisons de la grâce (2012), Devant les portes des mots (2013), Les Annales de l'âme et du corps (2013), Entre la nuit et la source (2013), La mort doit attendre (2015), L’Absolu habite sa nostalgie (2016), Cavalier de l’aurore aux pays de la nuit (2016). Cantate pour la paix en Europe (Nouv. éd. 2018) et Pour moins mourir, cent poèmes d’amour (2018).


x
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour son fonctionnement optimal et pour réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et paramétrer. OK