POPOL-VUH. Les Dieux, les Héros et les Hommes de l'Ancien Guatemala

d'après le Livre du Conseil. Essai de traduction.

Auteur : RAYNAUD (Georges)
Collection : Classiques d'Amérique et d'Orient
Volume : 6
ISBN : 2-7200-1126-6
Prix : 33 €

Description

XXXIX-156 pages
Dimensions : 16,00 x 24,00 x 1,5 cm
Poids : 344
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1925
Réimpression : 2000
Reliure : in-8° broché
Pages : 195

Commentaire

Le popol-vuh, considéré comme la " Bible " maya, relate l'origine du monde et plus particulièrement du peuple quiché, l'une des nombreuses ethnies mayas. Le livre inclut une généalogie royale de la période postclassique accordant une place prééminente à la lignée Kaweq.
Le texte mythologique, rédigé en quiché, remonte à la période précolombienne.
Le Popol-Vuh est le document le plus important qui nous est parvenu sur les mythes de la civilisation maya.
Le seul manuscrit existant, transcrit entre 1701 et 1703 par Francisco Ximénez, a fait l'objet de plusieurs traductions, en particulier en espagnol, français, anglais et allemand.
La version orignale du Livre du Conseil des Mayas-Quichés ne date pas de l'époque pré-colombienne, mais aurait été rédigée entre 1554 et 1558, soit une trentaine d'années après la conquête espagnole, probablement par un religieux maya cherchant à conserver cette tradition orale et pictographique. Cette version, écrite en langue quiché et transcrite en caractères latins, ne fut découvert par les Européens qu'au début du XVIIIe siècle : le dominicain Francisco Ximénez, qui réussit à l'obtenir des Quichés, en fit la seule copie qui nous reste actuellement, la source originale ayant disparue par la suite.

G. Raynaud constate que de nombreuses traductions se sont malheureusement trop éloigné du sens original, devenant ainsi "par trop insuffisantes et souvent d'une nuisible fausseté ". Notamment "On ne dira jamais assez toute l'importance de l'exacte interprétation d'un nom propre mythologique; c'est peut-êlre la meilleure définition du dieu ... Ce sont justement les mauvaises traductions, les interprétations inexactes, de tels noms qui faussèrent peut-être le plus les oeuvres de mes prédécesseurs". Ainsi, considérant l'importance capitale de ce texte, il a voulu nous apporter, ici, une version qu'il s'est évertuée à rester la plus proche et la plus fidèle possible du texte original en conservant au besoin son allure, sa construction, même si pour cela il a " fréquement sacrifié le français au désir de plus grande excactitude, absolument nécessaire, prédominante dans un ouvrage du genre de celui-ci ".

Sommaire

~ Introduction

~ Petit vocabulaire des noms sacrés

~ Le livre du Conseil : traduction

~ Appendice : Annales des Cakchiquels. - Titre des chefs de Totonicapan. - Note sur la Historia de la Gentilidad americana. - Note sur Zaki Nima Tzyig

~ Index alphabétique