Quelques aspects de la philosophie védântique

Causeries faites à l'Université de Toulouse par le Swâmi Siddhéswarânanda de l'Ordre de Râmakrisna. 4e série — Février-Juin 1942

Auteur : SIDDHESWARANANDA (Swâmi)
Collection : Vandé Mâtaram
Volume : 2
ISBN : 978-2-7200-0982-2
Prix : 18 €

Description

Introduction de P. Dottin, Doyen de la Faculté des Lettres. Vandé Mâtaram : Collection publiée sous la haute direction de Swâmi Siddhéswarânanda, de l’ordre de Râmakrishna avec la collaboration de M. Sauton et de M. J. Du Plessis de Grenédan.
4+260 pages
Dimensions : 21,50 x 13,50 x1,30 cm
Poids : 334g
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 1945
Réimpression : 2016
Reliure : in-8° broché
Pages : 264
Preface de : DOTTIN (P.)

Commentaire

Swâmi Siddhéswarânanda (1897-1957) était un moine respecté de la Mission Ramakrishna.
De son nom d'origine Gopal Marar de Kottilil ou Tharavaad de Thrissur, il fut un prince de la Maison de Cochin, Kerala, avant de devenir moine. Il fit des études d'histoire à l'université de Madras. Initié par Swami Brahmananda, il fut ordonné moine en 1925. On l'appelait communément Gopal Maharaj.
Il fut président de la Ramakrishna Math. Il avait une grande admiration pour Sri Ramana Maharshi.
Désigné par la Mission Râmakrishna pour représenter la spiritualité indienne en France, il arriva en France en 1937, et fonda l'ashram Râmakrishna à Gretz (Centre Védantique Ramakrishna), en 1948. Il répand le message du Vedanta en langue française et devient connu en France par ses conférences et ses écrits.

"Dans une modeste salle de la Faculté des Lettres de Toulouse, un moine de l'Ordre de Râmakrichna, le Svâmi Siddheswârananda, a réuni des étudiants; d'autres personnes de la villes sont venues se joindre à eux. [...] A sa parole, les esprits s'ouvraient, et l'Orient rencontrait l'Occident, et l'Occident accueillait l'Orient dans un large désir de compréhension et de fraternité [...]. Les pages que l'on va lire reproduisent les conférences prononcées à Toulouse. Puissent-elles être lues comme elles ont été dites, avec le désir de comprendre et d'unir. Leur auteur n'a certes pas d'autre dessein." Paul Dottin.

Sommaire

Avant-propos par le Swâmi Siddheswarânanda — Introduction de Mr Paul Dottin.

Causerie n° 90. La civilisation indo-aryenne à travers l'histoire — Causerie n° 91. L'écriture sainte des Indo-Aryens : les vedas et les upanisads — Causerie n° 92. Les upanisads (suite) — Causerie n° 93. La place de la bhagavad-gitâ dans la pensée hindoue — Causerie n° 94. La perception selon le sâmkhya — Causerie n° 95. L'ontologie du vedânta : la notion d'Être pur (sat) d'après Camkara — Causerie n° 96. L'ontologie du vedânta (suite) : La Réalité en tant que "sat" — Causerie n° 97. La notion de yajna dans la vie religieuse hindoue — Causerie n° 98. Le mysticisme hindou — Causerie n° 99. L'ontologie du vedânta (fin) : Le concept de "cit" — Causerie n° 100. L'ontologie du vedânta (suite) : l'Être en tant qu'Intelligence pure (cit) — Causerie n° 101. L'ontologie du vedânta (fin) : Le concept d'ânanda — Causerie n° 102. Quelles conséquences philosophiques peut-on tirer de l'étude des rêves?

Appendice à la causerie 96; traduction intégrale du commentaire consacré par Camkara au 7e verset de la brhad up., IV/3.
Glossaire des mots sanskrits.