Raison et conviction en islam

Questions d’un philosophe orientaliste

Auteur : URVOY (Dominique)

ISBN : 978-2-7200-1226-6
Prix : 32 €

Description

A PARAITRE : NOVEMBRE-DECEMBRE 2021
Dimensions : 16 x 24 x 1,45cm
Lieu de parution : Paris
Année de parution : 2021
Reliure : broché
Pages : 280

Commentaire

Cette étude vise à réagir contre une conception simpliste de la pensée d’expression arabe, trop souvent réduite à des aspects antagonistes de l’islam (mystique/rationalisme, soufisme/juridisme, ésotérisme/littéralisme, etc.). Or non seulement se sont également exprimées en arabe des pensées non islamiques, mais l’islam lui-même a connu des formes internes de réflexion critique, d’autant plus variées que c’est une religion globalisante, intégrant la gestion du spirituel et du temporel, de l’individuel et du collectif, du mental et du matériel. On vise à éclairer cette complexité en partant de points particuliers ne rentrant pas dans les grandes catégories évoquées plus haut et on en propose des illustrations : - La question de la détermination d’une orthodoxie (avec l’exemple de la doctrine almohade, qui a été l’objet de fortes contestations mais n’en a pas moins rallié les grands noms de l’histoire de la pensée d’Ibn Tufayl et d’Averroès). - La question des marginalités montre l’impact, à l’intérieur de l’Islam, des pensées hétérodoxes, la répercussion intellectuelle du fait communautaire, et suggère le degré de complexité que peuvent atteindre certaines filières. - Aux considérations culturelles habituellement prises en considération, on propose d’ajouter d’une part la question des niveaux de langue (classique, dialectal,..), d’autre part l’emprise de l’ordre du quotidien sur la rationalité. - Certaines potentialités de pensées exprimées en arabe sont abusivement appréciées pour des motifs idéologiques, ou sont l’objet d’extrapolations arbitraires. En revanche on suggère quelques démarches prometteuses qui mériteraient plus d’attention. - Enfin on rappelle l’intérêt qu’il y aurait à tenir compte de l’effet produit, sur telle pensée analysée, par le regard de l’observateur, effet soit de fond, soit de méthode.

Commentaire

Dominique Urvoy a fait des études de philosophie et de sociologie, puis a été chercheur à l’Institut d’Etudes Arabes de Damas, à la section scientifique de la Casa de Velazquez à Madrid et au CNRS. Il a enseigné aux Universités de Damas, Dakar et Toulouse (jusqu’à sa retraite en 2010). Ses publications ont porté principalement sur l’histoire de la pensée arabe et islamique, les cadres sociologiques de la vie intellectuelle en pays d’Islam et les rapports entre mondes chrétiens et mondes islamiques.
Principaux ouvrages : Penser l’islam, les présupposés islamiques de l’"Art" de Lull ; Les penseurs libres dans l’Islam classique ; Averroès, les ambitions d’un intellectuel musulman ; Histoire de la pensée arabe et islamique ; La mésentente, Dictionnaire des difficultés doctrinales du dialogue islamo-chrétien ; Enquête sur le miracle coranique (ces deux derniers avec M.-Th. Urvoy).

Sommaire

Avertissement   3

Introduction. Réflexions aux marges de la pensée d'expression arabe   5

Chapitre I. La question de la détermination d'une orthodoxie L'exemple de la pensée almohade   13

1.   LeTawḥīd . . . . . . . . . . 17
2.   La pratique . . . . . . . . . . 25
3.   Les divergences théologiques entre Ibn Tūmart et Ġazālī . . . . . . . . . . 35
4.   Les professions de foi d'Ibn Tūmart. Problèmes textuels et doctrinaux   . . . . . . . . . . 42
5.   L'héritage d'Ibn Tūmart . . . . . . . . . . 50

Chapitre II. La question des marginalités   63

1.   L'impact, à l'intérieur de l'Islam, des pensées hétérodoxes . . . . . . . . . . 63

a.   La démystification de la religion dans les textes attribués à Ibn al-Muqaffaʽ . . . . . . . . . . 63
b.   La critique des textes chez les penseurs indépendants de l'Islam classique . . . . . . . . . . 71
c.   Un exemple de problème récurrent : la question de l'aide de Dieu dans le ğihād . . . . . . . . . . 77

2.   L'intervention des communautés . . . . . . . . . . 82

a.   Une lecture de Yaḥyā ibn ‛Adī . . . . . . . . . . 86
b.   Al-Fārābī et les penseurs arabes chrétiens . . . . . . . . . . 89
c.   Une influence ambiguë : Ibn al-Sīd et les auteurs juifs . . . . . . . . . . 96

3.   Les filières improbables . . . . . . . . . . 103

a.   Un lien intellectuel problématique : Abū Bakr al-Rāzī et Yaḥyā Ibn ʽAdī . . . . . . . . . . 103
b.   Un curieux avatar d'un mythe platonicien dans le littéralisme d'Ibn Ḥazm . . . . . . . . . . . 112
c.   Un aspect de la combinatoire arabe et ses prolongements en Occident . . . . . . . . . . 126

Chapitre III. Les références culturelles . . . . . . . . . . 139

1.   Les niveaux de langue : pensée spéculative et choix de langue dans l'aire moyen-orientale et méditerranéenne . . . . . . . . . . 139

2.   La vie pratique . . . . . . . . . . 149

a.   La rationalité du quotidien dans le roman philosophique d'Ibn Ṭufayl . . . . . . . . . . 149
b.   Ibn Rušd cadi et ses vues sur la monnaie . . . . . . . . . . 160

Chapitre IV. Pour une appréciation objective des potentialités . . . . . . . . . . 171

1.   Les sollicitations idéologiques . . . . . . . . . . 171

a.   Les aspects humanistes de la Falsafa . . . . . . . . . . 171
b.   Le Muʽtazilisme : mythes et réalité . . . . . . . . . . 182

2.   Les extrapolations arbitraires : la changeante portée d'une thèse métaphysique . . . . . . . . . . 185

3.   Les ouvertures . . . . . . . . . . 192

a.   L'anticipation d'une sociologie des faits culturels par Ibn Ḫaldūn . . . . . . . . . . 192
b.   La réflexion fondamentale de ʽAlī ʽAbd al-Rāziq . . . . . . . . . . 198
c.   Les Arabes et la critique historique . . . . . . . . . . 204
d.   Nature statique ou nature dynamique ? dans la pensée islamique contemporaine . . . . . . . . . . 217

Chapitre V. Les regards extérieurs . . . . . . . . . . 225

1.   Les stimulations réactives . . . . . . . . . . 225

a.   La pensée religieuse des Mozarabes face à l'islam . . . . . . . . . . . 225
b.   L'insertion de Ramon Lull dans la pensée arabe . . . . . . . . . . 240

2.   Les démarches d'investigation . . . . . . . . . . 252

a.   Une démarche empathique : Louis Gardet et la pensée islamique . . . . . . . . . . 252
b.   Les risques d'une critique unilatérale : Richard Simon et l'islam. . . . . . . . . . 261
c.   Questions sur L'Islam de Hans Küng . . . . . . . . . . 269

 


x
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et autres traceurs pour son fonctionnement optimal et pour réaliser des statistiques de visite. En savoir plus et paramétrer. OK